Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Club thérapeutique de Saumery

INTER-CLUB / T.R.U.C.

Le sourire...

...

Articles Récents

 

 

 

 

 

  

28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 22:44


L’ « après-Saumery » dit Laure…Humm mm… « Saumery » d’accord je vois mais « l’après Saumery »….…. Bon……. A ma plume, je vais essayer moi aussi d’écrire sur mon après saumery.


Je suis partie et pourtant quelque chose reste à l’intérieur, « un petit asile intérieur » ? « Un lieu où accueillir les souffrances sans se lever dévasté», « une pension de famille où on sera toujours bienvenu….»


  Qu’est-ce que Saumery ? Pourquoi ça marche ?


   Peut-être une réponse à une envie très profonde d’être pris en charge, aimé avec nos faiblesses, considérer comme un tout (le côté malade et le côté sain). Et puis cette vie qui est là, que justement on ne sent plus en soi mais qui est si palpable  dans le château. Dans le rythme des repas, les rituels du café dehors, la saces (oui, oui je sais c’est « le club » !), l’infirmerie…


   Comment les soignants « soignent-ils » quelque chose en nous ? D’abord grâce à leur vitalité : leurs rires, leurs sourires, leurs coups de gueule, leurs envies, leur patience, leur humanité en fait leur façon d’être si professionnelle tout en y mêlant leur personnalité. C’est rassurant aussi de voir des gens qui travaillent, d’entendre parler d’enfants, de problèmes domestiques, d’animaux, d’amis….


   Pourquoi le for intérieur est-il si magique ? Une communion de pensées entre souffrants, entre êtres humains, peut-être une sorte de respiration : et si on s’arrêtait pour penser, dire, écouter ? Et puis il y a les interventions du docteur Fontaine toujours si fines et « remuantes » et en même temps….


   A Saumery, le temps s’arrête, on a le droit de ne plus y arriver, de laisser tomber, de se laisser porter…Il y a un lieu qui accueille les gens même s’ils ne sont pas performants ou polis ou bien habillés… dans un milieu bienveillant et créatif.



Alors comment on fait après ? Plus personne pour nous réveiller, pas de café chaud déjà préparé, pas de réunion à 11h, d’activités l’après-midi…. D’abord on est content, on retrouve l’agitation de la grande ville, les expos, les soirées…mais bon il faut de l’énergie pour tout ça. Et forcément on est un peu jaloux, pourquoi les autres sont-ils encore au château à se faire dorloter ?…oui c’est vrai on a de la chance, on va « mieux » mais est-ce qu’on ne va pas replonger, est-ce que ça vaut le coup d’y croire ?


Et puis c’est quoi la vie quand c’est plus la survie ? Quel est sons sens ? Comment être entourée mais autonome ? Occupée mais pas surbookée ? A- ton le droit d’être heureux ?


Parfois quand il fait nuit, qu’on attend le bus dans le froid, on se dit : « c’est pour ça que je me suis battue ? » « Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? »


Cependant, petit à petit,  on remarque que l’énergie revient, on peut se lever sans avoir l’impression de soulever une enclume, on peut passer une journée entière sans être obsédée par l’idée d’aller se recoucher. On peut inviter des amis à manger et même cuisiner des choses compliquées qu’on n’avait jamais osé faire (une pintade farcie par exemple !), on peut acheter une bibliothèque et y ranger ses livres, on peut aller au cinéma, au resto, boire un coup, étreindre….On peut aller travailler et en éprouver du plaisir, se sentir utile, efficace.


Enfin arrive l’envie de projeter des choses : l’achat d’un mixeur, l’organisation d’une fête pour son anniversaire, allé passer une semaine à Rome…

Et on se rend compte que Saumery est toujours là, en soi, avec les souvenirs….. : Le plaisir de voir « ses » légumes pousser, la détente de la piscine du vendredi matin, la marche du dimanche, les duos au piano, la tisane du soir, les discussions nocturnes à l’infirmerie, la rencontre avec Jean Oury, le sourire du docteur Echard, les promenades dans le parc, le café à Chambord, les mots croisés avec René …..


Les souvenirs de la roulotte : nous avons vécu tous les six (Francine, Lucie, Luis, Cynthia, Damien et moi) ensemble une semaine si douce, comme un vieux fantasme de tout laisser tomber et de partir sur les routes. C’était mon rêve quand j'étais petite et que je faisais du trapèze à l'école du cirque. Vivre dehors, s’endormir en regardant les étoiles, manger une poire belle hélène au bord d’un étang, donner des coups de pied pour voir les grenouilles sauter, se baigner en compagnie des canards sauvages, boire des expressos de la cafetière italienne, manger des brochettes végétariennes, tricher au jeu du mime, prendre des photos de la nature….Des moments de liberté incroyable.


Tous les dimanche dans mon marché de Saint-Denis, j’y repense au son des marchands qui crient : "Yallah", et j'ai toujours envie d'ajouter « yallah bichette! » 

 


Alors voila c’est aussi une façon de vous dire merci, merci aux docteurs qui soignent l’âme, merci aux soignants d’être aussi investi, merci aux cuisiniers de réveiller le plaisir en nous, merci aux déesses de faire les deuxièmes mamans, merci à toute l’équipe d’être ce qu’elle est, merci aux patients pour leur courage, leur amitié.

 

Enfin la question que je me pose est : quand est-ce que passe le prochain train pour Blois, j’appelle pour réserver la chambre 18 ? Non sans blague, je me demande comment garder le lien ? Créer un club des anciens ? Venir pour témoigner ? Je me demande aussi comment donner un coup de pouce à ceux qui y sont encore ? Comment rendre un peu de ce qu’on a reçu ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anna 13/12/2010 15:05


bonjour , c'est magnifique de vous lire .... j'étais à la recherche de renseignements sur la clinique, que ma "petite fille de coeur" est susceptible d'intégrer ...de vous lire me fait venir les
larmes aux yeux ....d'émotion et d'espoir mêlés !
continuez sur ce merveilleux chemin de la vie !


Aurélie 08/07/2010 21:50


Bonjour à vous tous,
je viens vous passez un grand bonjour, mon stage en tant qu'élève aide soignante reste inoubliable j'ai rencontrè des gens formidables aussi bien l'équipe soignante que les soignès , pour moi
résultats du diplôme le 09 juillet, j'éspère avoir très vite de vos nouvelles, les parties de baby foot avec Luc me manquent, Luis je souhaiterais adhérer au club peux- tu m'indiquer la procédure
merci